Ce n’est pas qu’une question d’abdos

Les raisons pour commencer l’entraînement ou pour continuer à s’entraîner de façon régulière sont souvent les mêmes au départ. La perte de poids, la prise de masse musculaire ou vouloir le fameux « V » au bas du ventre. Cependant, les raisons pour s’entraîner vont bien au-delà d’une transformation physique.

L’objectif est salutaire mais souvent irréalisable. Si la seule motivation que tu as est en lien avec la grosseur de tes bras ou encore ton tour de taille, il est temps de revoir les choses.

En d’autres mots, les transformations physiques sont le résultat de l’adaptation au corps face à son environnement. Si tu le places dans un environnement différent et plus difficile à celui que tu as présentement, il y aura des changements. Le problème avec ces changements, c’est qu’ils n’arrivent pas aussi vite que tu le voudrais et pour la plupart d’entre nous, ça devient rapidement décourageant.

Attardons-nous alors à des objectifs différents, que tu verras plus rapidement mais qui sont malheureusement négligés. J’ai demandé à certains clients de me décrire les changements observés, autres que physiques, après quelques semaines d’entraînement. Pour des raisons évidentes, nous tairons les noms.

Client 1 : « L’entraînement pour moi est un style de vie, ça me permet de performer davantage tant au travail que dans mon quotidien. »

Client 2 : « Je me sens d’attaque pour une journée de travail après une séance matinale. »
Le texte précédent sur la motivation parle des moyens pour arriver à faire de l’entraînement un style de vie. Avoir un meilleur sommeil et plus d’énergie en général facilitent les activités quotidiennes. Une étude menée par l’Université du Texas a démontré qu’une personne qui effectue au moins 20 à 30 minutes d’entraînement cardiovasculaire cinq jours semaine, ainsi que deux jours d’entraînement musculaire, gagne plus d’une heure en productivité par semaine.Que ce soit pour être plus efficace au travail ou simplement pour être plus en forme la fin de semaine, l’énergie grandissante attribuable à l’activité physique apparaît beaucoup plus rapidement qu’un triceps.

Client 3 : « L’entraînement est devenu mon heure où je décroche et m’occupe de moi. »

S’occuper de soi, pas toujours évident. Combien de fois par jour regardes-tu ton cellulaire ? Que tu reçois un message commençant par « Pourrais-tu faire » ou par n’importe quelle autre question impersonnelle qui met l’emphase sur ce que tu peux accomplir dans la journée pour quelqu’un d’autre. Heureusement, il y a l’effort physique. Prendre une heure par jour trois ou quatre fois semaine pour l’activité physique est excellent pour te garder loin de tes messages, de ton téléphone ou de toute autre tâche stressante et accaparante. Faire le plein d’oxygène, d’énergie et vider ton esprit de ce qui n’est pas urgent. Prendre l’heure que tu t’es allouée pour toi. Si tu ne te sens pas assez en forme pour courir, va marcher, si tu n’es pas assez en forme pour une grosse session musculaire, fais-en une petite. Prends ton temps et profite de l’endorphine, tu auras bien assez des 23 heures qui restent à la journée pour te rattraper.Client 4 : « L’entraînement me permet de sentir le développement d’une certaine endurance et un meilleur confort intérieur. »

Autrement dit : « J’ai plus d’énergie et je me sens mieux. » C’est ce que je note le plus souvent lorsque je demande aux gens les changements qui ne sont pas physiques.Il faut arrêter de regarder ceux qui ont commencé avant nous et se dire qu’on n’y arrivera jamais. On a tous des objectifs différents mais le principal devrait être : « Je veux me sentir bien » et non pas « Je veux des abdominaux le mois prochain. »

Je ne garantis jamais une perte de poids ou que tu vas prendre cinq livres de muscles d’ici deux mois. Je peux toutefois garantir que si tu commences maintenant, avec les bons outils et le bon encadrement, tu vas voir des changements rapidement dans ta vie quotidienne. Pour moi, un client qui me dit se sentir plus en forme, ou ne plus pouvoir se passer de ses journées d’entraînement, est tout aussi gratifiant qu’un autre qui aurait perdu 10 livres.

Fais-toi plaisir et commence maintenant, n’attends pas le mois prochain pour rien.

Tu me remercieras plus tard.

 

jonathangagne

FREE
VIEW