Parlons Motivation
« On sait bien Jo, pour toi c’est facile aller au gym. » Faux. Je n’ai pas une vie plus simple ou
plus rangée que n’importe qui. Je n’ai pas une plus grande volonté ou un don spécial qui
m’aide à aller m’entrainer. Ça m’arrive, comme à tout le monde, de me lever le matin et
d’avoir envie de ne rien faire. Il y a des journées où ça va moins bien, où j’ai mal dormi,
d’être épuisé de ma semaine ou que le gym ne rentre simplement pas dans mon horaire.
Être motivé d’emblée et garder cette motivation sur le long terme est un défi pour chacun
d’entre nous. Nous avons tous des vies et des obligations différentes qui, par moments,
peuvent entrer en conflit avec notre niveau d’activité.
Il y a des journées où j’ai vraiment envie de m’entrainer, d’autres où j’y vais simplement pour ne pas défaire ma routine. Aussi, certaines journées servent seulement de thérapie. Faire du sport aide grandement à chasser les troubles d’anxiété ou de dépression. Alors si tu es fâché, stressé
ou tu passes une mauvaise semaine, fais du sport!
« Je n’ai pas eu le temps d’y aller cette semaine » est sans doute la phrase que j’entends le
plus souvent. La valeur qui ne change jamais est celle que nous avons tous 168 heures dans
une semaine. Ce que tu en fais ne dépend que de toi. J’ai souvent utilisé l’excuse du temps
pour ne pas remettre mes devoirs au Cégep, jusqu’au moment où un professeur me dise : «
Tu as eu le temps, tu ne l’as simplement pas pris ». Disons que tu travailles en moyenne 45
heures par semaine et que tu en dors 50. Que, comme moi, tu as besoin d’une bonne heure
le matin pour te réveiller et bien manger plus une heure tranquille avant de te coucher. Il
reste encore 35 heures de disponible dans la semaine. Si tu enlèves les trente minutes
d’activités physiques nécessaires par jour, il te reste encore plus de 31 heures disponibles
pour le reste de tes obligations. Il y a sans doute une petite heure devant la télé qui peut se
couper pour aller bouger.
Vivre en 2017 peut être distrayant. Les ordinateurs, les téléphones intelligents, Netflix, Hulu,
Amazon et les consoles vidéos avec des jeux interminables ne sont que quelques exemples de
tout ce qui peut nous clouer sur place. Sers-toi du fait que tu as un petit ordinateur dans tes
poches comme raison pour t’entrainer. Il y a des milliers de podcasts en ligne qui te
permettent d’écouter des discussions sur des sujets qui t’intéressent tout en transpirant
pour ta santé. Connectes-toi au Wi-Fi de la place et écoute quelque chose sur Netflix en
courant. Idéalement, limiter les distractions et écouter de la musique entrainante aide à un
entraînement efficace mais si Netflix allumé t’aide à courir, alors je t’encourage à le faire.
Il y a des dizaines de façons de s’entrainer. Utilise l’espace de ton sous-sol, va au parc le
plus près, prend un abonnement au gym du coin (il y en a un proche), va courir, fais du vélo,
joue au hockey, essais le CrossFit. Bref, des moyens pour bouger, il y en a plusieurs et tu es
certainement en mesure de trouver une méthode qui fonctionne avec ton emploi du temps
et ton rythme de vie.
Vas-y même si ça ne te tente pas. Si tu es fatigué ou tu crois avoir quelque chose de mieux à
faire, enfile tes souliers, mets tes shorts et ton chandail de sport et va vers le gym. Le
simple fait d’avoir les bons vêtements te place dans l’état d’esprit nécessaire à
l’entraînement. Pas besoin d’avoir le meilleur entrainement de ta vie chaque fois que tu es
là-bas. Juste d’y être est un pas dans la bonne direction. Fais ce que tu peux sur place dans
l’heure que tu as d’allouée, sinon fait du social ou lis une revue de Fitness mais surtout vas-y.
Le plus difficile est de commencer. De changer la routine. Pour ma part la seule routine
intouchable est celle du matin. Je me lève, j’écoute « Jimmy Fallon » en déjeunant et je pars
au gym. Peu importe si je dois me lever à 6 heures ou à 9 heures, cette partie ne change pas.
Essayer d’instaurer l’entrainement à n’importe quel moment de la journée ou de la semaine
sans but ou plan précis est voué à l’échec. Peut-être réussiras-tu la première semaine mais la
suite risque d’être plus hasardeuse. Ajoute l’entrainement à ta routine du soir ou celle du
matin pour t’aider à créer une nouvelle habitude.
Tu t’es déjà demandé pourquoi chaque programme alimentaire ou d’entraînement
provenant d’internet est construit sur 21 jours « The new 21 days shred », « The 21 days fat
burner ». Dans les années 50, Maxwell Maltz, un chirurgien esthétique, a découvert que ses
patients avaient besoin d’au moins 21 jours pour s’habituer à leurs changements. Il s’est
aussi aperçu que pour lui, créer une nouvelle habitude nécessitait un minimum de 21 jours.
Le mythe s’est propagé et est devenu « il faut 21 jours pour créer une nouvelle habitude ».
Malheureusement, la réalité est que ça prend un “minimum” de 21 jours et que ça n’arrive
pas magiquement du jour au lendemain. Reste constant et concentré sur l’objectif, lorsque
l’habitude sera prise, aller s’entrainer fera partie de ton mode de vie et de ne pas y aller ne sera
plus une option.
D’ici là, ne lâche pas, fais confiance au processus, sois patient et fais ce que tu peux quand tu
peux! Vaut mieux un petit ou un mauvais entraînement que de ne pas s’entraîner du tout!
jonathangagne

FREE
VIEW